10 conseils pour réduire les tensions et douleurs aux doigts en jouant de la guitare !

Allegro Musique - cours de musique à domicile

CONTACTEZ-NOUS

10 conseils pour réduire les tensions et douleurs aux doigts en jouant de la guitare ! ...

Ce phénomène touche particulièrement les débutants, mais peut aussi gêner certains joueurs qui ont laissé leur instrument de côté depuis plusieurs mois : quand on fait de la guitare, on sent des tensions — voire des douleurs — dans les doigts. Forcément, puisque l’on adopte des positions qui n’ont rien de naturel sur le manche, on sollicite énormément les articulations… Et ces dernières finissent parfois par montrer quelques faiblesses. Rassurez-vous, ces inconforts n’ont rien de fatal : voici 10 conseils utiles pour mieux supporter et réduire les douleurs.

 douleurs aux doigts quand joue de la guitare

1. Affronter les douleurs de débutant : elles vont disparaître

Dans la majorité des cas (pour les droitiers), la main gauche parcourt le manche pour réaliser les accords, tandis que la main droite gratte les cordes sur la partie inférieure de la guitare. En toute logique, les frottements sur le manche sont plus éprouvants : la main gauche gêne en premier (la main droite pour les gauchers).

Même si les douleurs articulaires existent, le premier handicap découle simplement du frottement entre les doigts et les cordes. Il disparaît à mesure que les entraînements s'enchaînent, parce qu’à force d’être sollicitée, la peau des doigts se protège d’elle-même. Vous allez voir de la corne se former, puis observer comme un durcissement. Progressivement, la gêne diminuera jusqu’à ne plus se faire sentir. Patience !

2. Relâcher la pression

Lorsque l’on débute en guitare, le stress influence la grande majorité des mouvements. Il n’est pas sans conséquence sur la qualité du jeu : pour que les enchaînements soient plus fluides, il faut naturellement apprendre à se détendre, à prendre confiance et surtout à considérer la pratique de la guitare comme un véritable plaisir.

Plus étonnante, cette crispation vous encourage à appuyer plus fort sur le manche. Par la force des choses, le frottement avec les cordes est accru, les articulations travaillent encore plus — et la souffrance prend de l’ampleur. Ainsi, pour que l’apprentissage des premiers accords génère moins de douleurs, il convient tout simplement de l’envisager l’esprit apaisé. Si un tel conseil paraît facile à dire, il ne faut pas oublier qu’il existe beaucoup de méthodes utilisées par les musiciens pour se relaxer : méditation avant l’entraînement ou exercices de respiration, entre autres.

 En savoir + sur nos cours

3. Adopter la bonne posture

Dès que l’on commence les cours de guitare, le professeur apprend à bien se positionner, à s’asseoir convenablement, à tenir le manche de la bonne façon et à bien installer l’instrument sur ses cuisses. Inscrivez tous ces conseils précieusement dans vos esprits : une posture correcte vous donne toutes les clés pour jouer efficacement, tranquillement, sans générer trop de maux.

D’une manière générale, un corps mal engagé sera déjà torturé : outre les douleurs aux mains, si vous jouez longtemps, vous sentirez des raideurs dans le dos, des crampes aux jambes, etc. Naturellement, vous ne pourrez plus déplacer convenablement votre main sur le manche, ce qui va encore alimenter les tensions dans les doigts.

4. Choisir les bonnes cordes

Le choix des cordes est un moment décisif pour tous les musiciens : il aura des conséquences sur le son, bien évidemment, mais aussi sur les difficultés rencontrées. Si vous débutez et si vos doigts sont vraiment douloureux, privilégiez les modèles plus épais ou moyens, qui sont théoriquement plus confortables.

Attention, ce choix ne sous-entend pas que tout sera plus facile. Car si elles sensibilisent moins les doigts, les cordes épaisses sont également plus complexes à manipuler, puisque l’espace entre chacune est réduit. Les accords sont plus simples à réussir avec des cordes fines, mais aussi plus douloureux. Tentez des épaisseurs intermédiaires, dans l’optique de trouver le bon compromis !

5. Préparer un remède de grand-mère

Certaines solutions purement naturelles peuvent vous aider, au début, à réduire ces douleurs aux mains. Versez, dans un récipient, une quantité suffisante de vinaigre de cidre pour pouvoir y tremper tous vos doigts. Imprégnez votre peau pendant une trentaine de secondes, avant et après l’entraînement : certains musiciens approuvent cette méthode qui ne coûte presque rien.

Autre remède économique et accessible à tous, la glace. Après votre petite session de jeu, vous pouvez former un sac de glace et le saisir entre vos mains. Les températures basses ont des vertus anesthésiantes : il n’y aura pas d’effet « long terme » sur les douleurs, mais cette initiative aura le mérite de soulager les douleurs qui surviennent juste après l’entraînement.

6. Prendre soin de ses mains

Cela peut sembler anecdotique : lorsque l'on se familiarise avec la guitare, on doit pourtant prendre le temps de bien soigner ses mains. Par exemple, quand la corne apparaît, il ne faut pas tenter de l’arracher nerveusement. Vous risquez de former une plaie et, si vous faites partie des moins chanceux, elle s’infectera… Ce qui vous empêchera de jouer pendant plusieurs jours !

Pour que votre peau réagisse bien à toutes ces sollicitations, hydratez-la régulièrement, protégez-la des agressions extérieures (produits d’entretien, jardinage, etc.) et conservez de bonnes habitudes d’hygiène, notamment si vous vous blessez (désinfection des plaies, pansements).

 Nouveau call-to-action

7. Laisser à la corne le temps de se former

Dès lors que la corne s’est bien formée sur les doigts, les douleurs disparaissent. Certains joueurs impatients sont tentés à l’idée de redoubler d’efforts sur une courte période, pour solliciter fortement les doigts et accélérer le processus. Mais en allant au-delà de ses capacités initiales, le guitariste va surtout souffrir beaucoup plus qu’il ne le devrait, sachant qu’il sera ensuite obligé d’attendre plusieurs jours pour pouvoir reprendre son instrument, afin que les tissus se reconstituent.

Ainsi, laissez simplement le temps et la nature faire les choses. En apprenant doucement, la corne se formera jour après jour. Théoriquement, il suffit de quelques semaines pour avoir une bonne base : si vous prétendez pouvoir y arriver en quelques jours, vous vous trompez et vous prenez le risque de perdre encore plus de temps !

8. Identifier les alertes et prendre les bonnes décisions

Quand une douleur inhabituelle survient au cours du jeu, ne la minimisez pas et ne forcez pas. Arrêtez-vous quelque temps, tentez de trouver l’origine du problème (frottement sur la peau, articulation, stress) et reprenez seulement une fois soulagé. Les courbatures aux doigts sont bénignes, mais elles apparaissent théoriquement à froid.

Une gêne musculaire ou articulaire importante pendant le jeu ne revêt pas forcément de caractère normal. Il ne faut pas s’inquiéter, mais la pause est nécessaire à ce moment et, si cela continue, il ne faut pas hésiter à demander un avis extérieur.

9. S’échauffer avant de commencer l’entraînement

Il existe des méthodes d’échauffement propres aux guitaristes. Votre professeur pourra certainement vous les enseigner. Mais si vous êtes autodidacte, n’hésitez pas à consulter des vidéos sur Internet, afin de visualiser concrètement ces méthodes permettant de commencer sereinement sa session de guitare. Par exemple, fixez-vous sur les quatre premières cases du manche, et jouez toutes les notes, corde après corde. De cette façon, vous sollicitez l’écart entre les doigts et travaillez vos repères.

Vous pouvez aussi échauffer la main droite, qui gratte les cordes, en multipliant les allers et retours sur toutes les cordes. Pour que le geste soit plus fluide, on recommande d’aller de corde en corde sans regarder ce que l’on fait, dès lors que l’on entretient une certaine aisance.

10. Pratiquer de façon assidue

La patience et la persévérance auront raison de vos douleurs aux doigts. Effectivement, la formation progressive de la corne réduira les sensations désagréables de frottement… Seulement à condition de jouer régulièrement. Il ne s’agit pas forcément de s'exercer très longtemps à chaque fois, au risque de trop solliciter le corps et de déclencher des tendinites.

Choisissez plutôt des entraînements assez brefs, d’une petite heure, plusieurs fois dans la semaine. Petit à petit, la pratique de la guitare deviendra de moins en moins douloureuse… Et de plus en plus plaisante !

 Tout savoir sur nos cours et nos tarifs

être rappelé par nos conceillers

Pour tout savoir

Découvrez Allegro Musique!

VOIR NOTRE SITE
Nouveau call-to-action
VOIR LES PROFESSEURS  PRES DE CHEZ MOI