Apprendre à jouer de la batterie en 8 étapes

Allegro Musique - cours de musique à domicile

CONTACTEZ-NOUS

Apprendre à jouer de la batterie en 8 étapes ...

En autodidacte ou accompagné par un professeur, apprendre à jouer de la batterie se fait progressivement, étape par étape. Ce n’est pas parce l’on frappe des peaux pour produire du rythme et des sons que l’apprentissage est plus facile que celui d’un instrument « mélodique » comme le piano, la guitare ou le violon. Bien au contraire, dans un ensemble instrumental, la batterie est l’instrument qui va donner le tempo et le rythme. C’est sur son rythme que tous les autres instruments vont se caler. Jouer de la batterie demande donc beaucoup de régularité et de rigueur. 

Pourtant, une fois que l’on a acquis certaines bases, il est rapidement possible de jouer des morceaux qui ont une rythmique simple.  L’apprentissage de la batterie, tout comme celui des percussions classiques doit se dérouler étape par étape et être cohérent pour se voir rapidement progresser. Voici donc les fondamentaux d’un apprentissage réussi en 8 points essentiels.

Allegro_Apprendre-jouer-batterie-1.jpg

 

1.    Apprendre à connaitre sa batterie

Cela résonne comme une évidence, mais avant toute chose il est indispensable de bien connaitre son instrument de musique. Une batterie qu’elle soit acoustique ou électronique se compose traditionnellement :

  • D’une caisse claire
  • D’une grosse caisse
  • De toms
  • D’un charleston
  • D’au moins deux cymbales (ride, crash ou splash)

Selon les besoins du batteur, la batterie peut s’étoffer avec l’ajout de cymbales supplémentaires ou de toms. Selon les genres musicaux, il est également possible de voir des batteries complétées par des tambourins, des gongs, ou une cloche. Parfois, principalement dans les groupes de hard rock ou de métal on trouve également des batteries avec deux grosses caisses. Cependant, tous ces éléments complémentaires viennent après avoir acquis un certain niveau. Lors des premiers mois, un kit de base sera amplement suffisant !

Dès les premières leçons, le professeur vous apprendra le rôle de chacune des peaux. Avec le temps vous serez capables de les reconnaitre facilement à l’oreille.

2.    Se familiariser avec les rythmes de bases

Inutile de se précipiter sur votre batterie et d’essayer d’imiter Stewart Copeland ou Keith Moon si nous n’avez aucune notion du rythme. La notion de rythme, cela s’apprend et peut se travailler sans batterie. Dans un premier temps, il est indispensable de connaître les temps en binaire :

  • Ronde = pause : 4 temps
  • Blanche = demi-pause : 2 temps
  • Noire = soupir : 1 temps
  • 2 croches = 2 demi-soupirs : 1 temps
  • 1 croche = 2 quarts de soupir : ½ temps
  • 2 doubles croches = 2 quarts de soupir : ½ temps
  • 1 double croche = 1 quart de soupir : ¼ de temps

Entraînez-vous à battre la pulsation d’une main et de frapper le rythme de l’autre. Au début, si vous avez l’impression d’être lent c’est normal. Il est préférable de prendre une pulsion lente et d’être juste dans son rythme, plutôt que d’accélérer et de perdre la cadence. En vous entraînant régulièrement, les temps deviendront vite un automatisme et vous permettront de jouer vos premiers morceaux avant de passer à des rythmes plus complexes.

prendre des cours de batterie

3.    Apprendre à tenir ses baguettes

Bien tenir ses baguettes, fermement sans être trop raide nom plus est une étape importante de l’apprentissage de la batterie. La batterie se joue à l’aide d’un outil intermédiaire qui prolonge le corps du batteur. Il est possible de les tenir de différentes manières selon son aisance ou son style de jeu. Pour les débutants, les professionnels recommandent une prise dite « Match Grip » à la française. Dans cette position, la baguette se tient entre le pouce et l’index et la paume de la main reste verticale.

Pour en savoir plus consultez notre article sur les différentes prises de baguettes .

4.    Jouer progressivement sur les percussions

La difficulté de la batterie réside dans la synchronisation et l’indépendance des mains et des pieds. Contrairement à un autre instrument de musique, la batterie monopolise le corps entier : les yeux pour la lecture de la partition, les oreilles pour l’écoute des sons et du rythme, les deux mains, les deux bras pour réguler l’intensité de la frappe, les deux pieds (pédale du charleston et pédale de la grosse caisse) ainsi que les jambes. Il faut donc être capable de rendre chaque mouvement indépendant des autres.

Là aussi, procéder par étape est essentiel pour être certain de prendre de bonnes habitudes. Dans un premier temps, entrainez-vous à enchainer des rythmes sur une table, par exemple, sans les baguettes. L’idée est vraiment de vous focaliser sur le rythme, le tempo et la régularité. Une fois que vous vous sentez à l’aise, prenez vos baguettes et reproduisez les exercices que vous avez effectués sur la table, sur la caisse claire ou bien sur un pad. Après quelques séances vous pourrez alors commencer à entrainer vos pieds. Votre professeur vous fera travailler le charleston et la grosse-caisse. Quand vous serez à l’aise, vous pourrez alors commencer à travailler l’ensemble sur des tempos lents. Au fur et à mesure que vous progresserez, vous accélèrerez le rythme.

5.    Utiliser un métronome

L’utilisation d’un métronome est fortement conseillée pour tous les instruments de musique et particulièrement pour l’apprentissage des percussions, afin de vérifier que l’on est bien en rythme. Les professeurs recommandent souvent l’utilisation du métronome aux élèves débutants, mais quelque soit son niveau, utiliser le métronome de temps en temps permet de régler certains petits décalages qu’il est parfois difficile d’identifier par soi-même.

6.    Apprendre le solfège rythmique

Le solfège rythmique est ce qui permet de lire et d’écrire une partition de batterie. Cette étape est redoutée par beaucoup de débutants, et pourtant elle ne constitue pas une difficulté majeure de l’apprentissage. Elle est néanmoins indispensable pour jouer des partitions ou pour retranscrire sur le papier des compositions. Contrairement à une partition de piano, une partition de batterie ne possède qu’une seule portée, toujours composée de 5 lignes. Sur ses lignes sont notés des symboles correspondant aux différentes percussions et aux différents temps. Selon s’il s’agit des cymbales, des toms ou de la caisse claire, les symboles ne seront pas placés au même endroit sur la portée. Il est donc indispensable de tous les apprendre par cœur pour être rapidement à l’aise dans la lecture de partition.

7.    Apprendre des rythmes plus complexes

Si vous maitrisez déjà tous les points précédents, il est temps de vous attaquer à des rythmes plus complexes, qui vous permettront de diversifier et de nuancer votre jeu. Certaines rythmiques vous aideront à progresser de manière ciblée :

  • le funk : idéal pour bien apprendre à désynchroniser les deux mains et les pieds
  • le shuffle : s’ initier au ternaire
  • le swing : travailler l’indépendance, le ternaire et les cymbales
  • le bossa nova : travailler l’indépendance en binaire et les doubles coups de grosse caisse
  • le reggae : maitriser les triolets et les doubles-croches
  • le jungle : s’entrainer aux rebonds sur la caisse claire

8.    S’entrainer régulièrement sur sa batterie

Il n’y a pas de secret. Pour progresser il faut s’entrainer, et régulièrement. Ce n’est pas en jouant une heure par semaine que vous pourrez constater de gros progrès. Le mieux est de consacrer un peu de son temps chaque jour à la batterie. Même si cela semble peu, jouer 20 minutes par jour est suffisant progresser de manière régulière. Bien sûr, plus vous jouerez, plus vous progressez !

Vous avez désormais toutes les clés en main pour devenir un bon batteur ! N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professeur pour aller encore plus loin.
 

Je veux en savoir plus !

Pour tout savoir

Découvrez Allegro Musique!

VOIR NOTRE SITE
VOIR LES PROFESSEURS  PRES DE CHEZ MOI