Comment choisir ses cordes de guitare ?

Allegro Musique - cours de musique à domicile

CONTACTEZ-NOUS

Comment choisir ses cordes de guitare ? ...

Tout guitariste doit passer un jour ou l’autre par l’étape du changement des cordes. Si certains redoutent ce cap parce qu’ils ont peur de se tromper dans la mise en place, d’autres sont perdus dès lors qu’il s’agit de trouver les bonnes cordes : il en existe différents types, pas toujours avec les mêmes matériaux et revêtements. Pour simplifier le choix et guider les musiciens au moment de leur achat, voici toutes les informations à connaître absolument !

 En savoir + sur nos cours

cordes guitare

 

Quand faut-il changer les cordes de sa guitare ?

La première raison qui pousse les instrumentistes à poser de nouvelles cordes est généralement l’usure. Ainsi, si le manche reste une pièce durable que seuls les professionnels sont parfois amenés à remplacer, les cordes demandent à être renouvelées plusieurs fois, selon un rythme qui variera d’un musicien à l’autre. Si certains changent systématiquement leurs cordes avant un concert important, d’autres ont l’habitude de le faire une fois tous les 4 ou 8 semaines, pour conserver un certain confort et une qualité sonore identique.

accord corde

Idéalement, un guitariste bien équipé aura toujours un jeu de secours sur lui. Pendant un spectacle ou un entraînement, il n’est jamais à l’abri d’un petit accident ! Face à une corde cassée, la seule solution pour continuer à jouer est d’en installer une autre : mieux vaut donc être prévoyant.

En outre, il faut savoir que les cordes s’altèrent sous l’effet de la transpiration. Exposées à l’acidité de la sueur, aux saletés qui sont sur les mains et aux « petites peaux » que l’on perd quotidiennement, elles s’oxydent et sonnent moins bien avec le temps. Ainsi, pour garder la même jouabilité et une qualité optimale, on recommande de renouveler régulièrement son jeu de cordes.

Comprendre la composition d’une corde de guitare

Pour savoir quelles cordes acheter pour son instrument, il convient avant tout de connaître leur constitution. Au fil des années, la recherche dans l’univers de la musique a permis de varier les matériaux de fabrication, les types de revêtements et les âmes des cordes. Aussi, pour choisir la meilleure alternative, il est primordial de bien saisir les notions d’âme, de filetage et de gaine.

L’âme

Comme son nom l’indique, l’âme désigne ce qui forme le cœur de la corde. Matériellement, il s’agit du fil principal, généralement de forme circulaire. Dans certains cas, on identifie aussi des conceptions en hexagone. Différents métaux peuvent constituer cette partie centrale, parmi lesquels on trouve souvent l’acier, le nylon et le nickel.

Le filetage

filetage rond

 

filetage plat

 

Tout autour de l’âme, un second fil est enroulé : c’est le filetage. Encore une fois, si l’on utilise un filage circulaire dans la majorité des cas, d’autres configurations existent également. En effet, on peut trouver des filages plats, notamment sur des basses qui produisent un son mat apprécié dans le jazz. De plus, il existe aussi des modèles sur lesquels un filage intermédiaire est mis en place : il se situe entre l’âme et le filage externe.

La gaine

Bien qu’elle ne détienne pas de caractère obligatoire, la gaine est présente sur une grande majorité de références en vente. Concrètement, une fine couche synthétique vient « enrober » la corde, dans l’optique de la protéger de l’usure prématurée, tout en la rendant plus agréable à jouer.

Véritable barrière contre la sueur, la saleté et l’oxydation, le revêtement agit comme une sorte de seconde peau. Par rapport aux anciennes cordes qui n’ont pas de gaine, celles qui en possèdent une ont une durée de vie quatre à cinq fois supérieure.

 

Le tirant, un critère incontournable pour choisir ses cordes de guitare

Tous les guitaristes parlent fréquemment de « tirant » lorsqu’ils choisissent leurs cordes. Ce paramètre agit sur le « sustain », désignant la durée du son émis quand une corde est pincée à vide. Il impacte aussi la jouabilité.

Quel tirant pour les cordes de guitare ?

Concrètement, le tirant fait référence au diamètre des cordes. Plus il est haut, plus la corde est tendue et difficile à jouer. À l’inverse, quand le diamètre s’affine, la corde se détend et se montre plus facile à jouer (mais elle résonne moins).

Le tirant se quantifie en mentionnant le rapport entre le diamètre le plus fin et le diamètre le plus élevé du jeu. Par exemple, si la corde la plus fine mesure 0,013 pouce et la plus grosse 0,056 pouce, on aura un jeu de « 13-56 ».

À titre d’exemple, les guitares acoustiques neuves sont souvent livrées avec des cordes 12-54 : il s’agit d’un tirant léger très couramment utilisé, qui constitue une bonne base pour commencer.

Choisir le tirant en fonction du type de guitare

Le tirant optimal n’est pas le même pour tous les types de guitares. Si les cordes « light » 12-54 sont recommandées sur les guitares acoustiques, on préconise le tirant 12-53 pour une guitare folk (sachant qu’on peut aller jusqu’à 14-59, pour obtenir davantage de résonance, mais que le jeu sera alors plus difficile).

guitare éléctrique

 

Pour une guitare électrique, un débutant peut se lancer avec un tirant de 9-46, qui sera suffisamment polyvalent pour se placer sur tous les types de jeux. Afin d’améliorer encore la qualité sonore, les plus expérimentés basculent sur un tirant de 10-46. Enfin, le tirant « Custom Heavy » de 11-49 ou 12-52 plaît surtout à ceux qui cherchent un « gros son », avec bien évidemment un niveau de maîtrise confirmé.

Un tirant « Light » pour commencer, avant de viser le « Regular » !

Les différents tirants sont classés par niveaux, les diamètres les plus faibles étant considérés comme « Light », les intermédiaires « Regular » et les plus épais « Heavy ».

Au début, il faut idéalement monter des cordes fines, sachant que c’est avec la guitare électrique qu’on obtient les diamètres les plus faibles. Par la suite, quand le musicien commence à prendre de l’aisance, il peut changer de jeu et augmenter légèrement le diamètre, afin d’avoir plus de possibilités. L’objectif n’est pas forcément de jouer sur les cordes les plus épaisses, mais plutôt de trouver un bon équilibre entre la jouabilité et la qualité du son.

Nouveau call-to-action

Quels matériaux choisir pour ses cordes de guitare ?

 

Plusieurs matériaux différents peuvent composer une corde de guitare. Ils ont naturellement des conséquences sur le son, la jouabilité et la durabilité.

L’acier (inoxydable, plaqué nickel ou à filage poli)

 

cordes acier

 

La majorité des cordes de guitare et de basse sont en acier plaqué nickel. Le choix de l’acier facilite les interactions avec les aimants des micros et l’ajout de nickel permet d’éviter la corrosion, tout en offrant un meilleur confort d’utilisation.

Pour avoir un son plus brillant et plus fort, on peut opter pour de l’acier inoxydable. Il sera alors plus rugueux et plus difficile à jouer. On note aussi que cette matière peut entraîner une usure prématurée des frettes, à cause de son côté légèrement abrasif.

Enfin, l’acier à filage poli (ou Flatwound) se montre particulièrement agréable. Il évite certains bruits de glissements que les guitaristes redoutent fréquemment. Ce choix concerne essentiellement les instruments des musiciens jazz.

Le nickel

Plus souples que les cordes en acier, les modèles en nickel permettent d’aboutir sur un son plus doux, qui sera plus faible en sortie de guitare. Ils sont montés pour viser des sonorités chaudes.

Le nylon

corde nylon

Reconnues pour leur son très brillant, les cordes en nylon se retrouvent essentiellement sur les guitares classiques.

Le titane

En termes de résultats sonores et de confort de jeu, les cordes en titane restent très proches de celles qui sont en acier. En revanche, elles présentent l’avantage d’être insensibles à la corrosion sans être trop abrasives (problème rencontré du côté de ceux qui ont essayé les cordes en acier inoxydable).

Du phosphore, du cuivre ou du bronze dans les cordes : à quoi ça sert ?

corde bronze

 

Si les cordes sont constituées d’un métal principal, elles incluent parfois des ajouts qui ont un rôle bien spécifique. Par exemple, quand le phosphore fait partie des composantes, on sait que la précision du son sera meilleure, et le rendu plus chaud. Lorsque l’on souhaite une résonance plus brillante, presque métallique, on sélectionne plutôt le bronze. Enfin, le cuivre sera surtout sollicité pour améliorer la qualité des basses.

Concernant la composition des cordes, il est essentiel de connaître son registre, afin de choisir le métal qui correspond le mieux au résultat désiré. De plus, les compositions moins sensibles à l’oxydation ou enrichies avec des métaux spécifiques (cuivre, phosphore) permettent de prolonger la durée de vie des cordes, ou d’avoir un son plus proche des attentes initiales.

Pour répondre à des besoins toujours plus ciblés de la part des musiciens, les fabricants continuent d’ailleurs d’effectuer des recherches, en vue d’améliorer leurs produits. Par exemple, on peut trouver des cordes spéciales pour le finger picking, qui incluent une section en soie. Elles adoucissent encore les sons. À l’opposé, les cordes sans gaine et sans traitement satisfont ceux qui aspirent à un très gros son, « à l’américaine ».

La gaine protectrice : un revêtement qui révolutionne le quotidien des musiciens !

Désormais, la majorité des cordes de guitare sont fabriquées avec une gaine, revêtement les préservant de toutes les saletés auxquelles elles sont naturellement exposées. Permettant de prolonger la durée de vie, elles sont également appréciées parce qu’elles rendent les cordes plus agréables à jouer. Côté son, elles améliorent la brillance.

Dans certains cas, seul le filage est gainé. Ici, on protège bien la corde de l’oxydation et de la corrosion, mais on n’empêche pas que des salissures viennent se déposer à la surface et restent coincées dans les mailles.

À l’inverse, le choix d’un gainage intégral offre une robustesse supérieure, puisque toute la corde est prémunie des nuisances extérieures. À l’heure actuelle, ce type de gainage n’est pas forcément le plus courant, mais on peut en trouver en demandant conseil aux vendeurs en magasins de musique.

Durée de vie des cordes : l’enjeu de l’entretien

Pour éviter de devoir changer ses cordes trop souvent, les musiciens doivent savoir qu’il est essentiel d’avoir les bonnes habitudes d’entretien.

L’essuyage quotidien

Tous les jours, après chaque séance d’entraînement ou de jeu, il faut essuyer ses cordes de guitare. Un simple chiffon sec en microfibre suffira dans cette optique : il retirera facilement la transpiration, les petites peaux et la poussière.

Les traitements chimiques pour protéger les cordes

Afin d’augmenter la durée de vie de ses cordes, on peut appliquer un produit d’entretien spécifique pour la guitare. Outre son effet protecteur, il améliore également la sensation de glisse pendant le jeu. Toutefois, il faut bien connaître les consignes du fabricant avant de mobiliser ces mélanges, car certains déconseillent leur usage (notamment quand la corde a déjà été traitée).

Enfin, il existe aussi des solutions pour polir le bois de la guitare et la rendre encore plus brillante, à utiliser de nouveau en lisant bien les instructions.

Nos conseils pour changer ses cordes de guitare

Une fois toutes les règles connues pour choisir et entretenir ses cordes de guitare, on peut enfin passer à leur remplacement. Ici encore, quelques conseils simples s’appliquent :

  • Changer toutes les cordes en même temps. En remplaçant seulement la corde cassée, le son de l’instrument risque de devenir déséquilibré.
  • Démonter les cordes : elles sont tellement tendues que, coupées brutalement, elles peuvent blesser l’utilisateur.
  • Procéder corde par corde plutôt que de tout enlever et de tout remplacer. On enlève une corde, on la remplace puis on en enlève une autre, on la remplace et ainsi de suite.
  • Respecter un ordre prédéfini, en commençant idéalement par la corde du Mi, avant de faire le Mi aigu. On continue avec la corde du La en poursuivant la même logique, pour garder une tension idéale sur tout le manche.

Chaque corde doit avant tout être insérée dans le cordier, à l’arrière de l’instrument. Elle vient ensuite rejoindre la tête du manche, on l’embobine et on tourne les mécanismes dans le sens des aiguilles d’une montre.

Après ce remplacement, il convient naturellement d’accorder chaque corde individuellement, puis de s’assurer que le son de l’instrument est optimal et harmonieux ! Avec de nouvelles cordes, on remarque parfois qu’il faut raccorder la guitare plus souvent : c’est tout à fait normal. En quelque temps, le manche va se stabiliser et le musicien retrouvera son aisance initiale.

Tout savoir sur nos cours et nos tarifs

Recevez immédiatement notre documentation pour tout savoir sur nos cours et nos tarifs

Remplissez ce court formulaire et recevez gratuitement, sans engagement et en quelques secondes toutes les informations dont vous avez besoin.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à vous informer sur nos offres. Allegro Musique est le seul destinataire de ces informations. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à cnil@allegromusique.fr.

être rappelé par nos conceillers

Pour tout savoir

Découvrez Allegro Musique!

VOIR NOTRE SITE
Nouveau call-to-action
VOIR LES PROFESSEURS  PRES DE CHEZ MOI