Blog Allegro Musique

Tout savoir sur la musique à domicile

     
apprenti pianiste

Infographie : Quels sont les principaux défauts des pianistes débutants ?

Lorsque l’on débute le piano, ou toute autre activité, on est tous bien vite tentés de prendre de mauvaises habitudes ! Si on ne les corrige pas rapidement, il sera plus difficile de les perdre par la suite. Le meilleur moyen de corriger ces petits défauts rapidement, c’est de prendre des cours de musique, car lorsque l’on est débutant, il n’est pas toujours facile de se rendre compte que l’on positionne mal ses doigts ou qu’il ne s’agit pas des bonnes notes. Le professeur devra être attentif à chaque mouvement de l’élève pour vérifier qu’il n’y a pas d’erreurs. Une fois les erreurs identifiées, il est plus facile de les corriger, en restant attentifs à ce que l’on fait. Mais quels sont les petits défauts les plus courants des apprentis pianistes ?

 

défauts pianistes débutants (4).png

progresser en piano

#1 Être mal assis

Une des premières choses que l’on apprend en cours de piano c’est de régler son siège et de s’assoir dessus. Pas question de s’affaler au fond d’un siège trop haut ou trop bas ! Votre professeur vous expliquera qu’il faut que vous vous teniez droit(e) tout en gardant votre dos assez souple. Ne vous mettez pas trop près du clavier, car vos poignets et vos mains doivent avoir suffisamment d’espace et être libres d’aller partout sur le clavier.

#2 Mal positionner ses mains sur le clavier

Des mains mal positionnées sur les touches du clavier peuvent entraver votre jeu. Il y a plusieurs écoles : certains prônent des doigts légèrement arqués de sorte que l’articulation de la première phalange martèle la touche et d’autres, des doigts presque tendus à l’horizontal. Cependant, en France comme dans de nombreux pays, c’est la première position qui est privilégiée.

#3 Oublier de respirer pendant un exercice ou un morceau

Beaucoup de débutants, lorsqu’ils se concentrent sur un exercice ou un morceau, difficile ont tendance à ne plus respirer. Même si au piano la voix n’est pas sollicitée, ne pas respirer impacte la fluidité de votre jeu, notamment lorsqu’il s’agit de le nuancer.

 #4 Se crisper

Se crisper, comme ne pas respirer, à des conséquences sur votre jeu. Au plus vous vous crispez, au moins vous êtes souples. Vous êtes donc moins fluides, votre dos est raide et vous avez tendance à prendre une mauvaise position. Soufflez, détendez-vous et vous verrez que jouer sera beaucoup plus facile !

#5 Sous-estimer le travail des mains séparées

Quand on apprend la gamme de do majeur, les différents ouvrages proposent de nombreux exercices pour travailler indépendamment la main droite et la main gauche. Or, nombreux sont ceux qui ont tendance à vouloir brûler les étapes et à se lancer corps et âmes, les mains ensemble dans un tout nouveau morceau. Jusqu’à un certain niveau, prendre le temps de déchiffrer les notes de la main droite, puis celles de la main gauche vous permettra de connaitre la partition plus rapidement de coordonner les deux mains avec plus de facilité (voir ici).

#6 Vouloir jouer plus vite que la musique

Jouer du piano n’est ni une épreuve de force ni une course ! Ce n’est pas parce que vous jouerez vite que vous jouerez bien. Chaque morceau possède un tempo et une structure rythmique à respecter. Mieux vaut jouer plus lentement que le tempo indiqué, mais juste, plutôt que de jouer rapidement en faisant des erreurs.

#7 Se focaliser sur les notes et oublier le rythme

Déchiffrer une partition, cela ne signifie pas uniquement lire les notes. Le rythme est tout aussi important car des notes justes sans rythme cela n’a pas vraiment de sens. Pour lire le rythme, commencez par battre la pulsation de la main gauche, tout en tapant les croches, les noires ou les blanches de la main droite.

#8 Ne pas prêter attention aux nuances

Ces petites lettres de types « mf, p, pp , f » ou les signes crescendo ou decrescendo symbolisent les nuances. Ce sont ces nuances qui vont donner du relief à vos morceaux, qui leurs apporteront de l’émotion et qui le rendront vivant.

#9 Avoir le petit doigt qui se lève

Avoir le petit doigt qui se lève à l’insu de l’apprenti pianiste est très récurrent. Le problème n’est pas tant qu’il soit en l’air - bien que cela perturbe la position des autres doigts - mais surtout qu’il atteste d’une crispation des doigts sur les touches. Et jouer avec des doigts raides est très compliqué ! Si vous constatez que vos petits doigts sont trop vers le haut, faites une pause, détendez votre main et recommencez le morceau.

#10 Faire des grimaces en jouant

Ce dernier point peut en faire sourire plus d’un ! Et pourtant, les professeurs de piano classique ayant reçu une éducation musicale assez stricte feront la chasse aux grimaces ! En effet, quand on joue, notre visage à souvent tendance à prendre des expressions faciales assez marquées selon les difficultés que l’on rencontre. Imaginez-vous grimacer en jouant un morceau qui se veut triste, nostalgique. Pire, imaginez-vous en pleine audition devant des jurées ou plein concert devant une foule de personnes qui verront les torsions de votre visage ! C’est sûr c’est loin d’être le pire des défauts, mais mieux vaut essayer de s’en défaire le plus tôt possible.

je débute le piano

 

Le Piano

Previous Next

Recevez chaque semaine nos meilleurs articles

     

Recevez chaque semaine nos meilleurs articles !

Documentation
 

Recevez immédiatement notre documentation et nos tarifs

Etre rappelé
par nos
conseillers >