L’importance d’apprendre et de travailler ses gammes

Allegro Musique - cours de musique à domicile

CONTACTEZ-NOUS

L’importance d’apprendre et de travailler ses gammes ...

Travailler ses gammes, les pianistes débutants et même certains pianistes confirmés n’en voient pas toujours l’utilité, selon leur pratique du piano ou les objectifs qu’ils se sont fixés. Et pourtant, travailler régulièrement ses gammes que l'on soit débutant ou non, et les apprendre - du moins les principales - permet de faire des progrès aussi bien dans la coordination des doigts, des mains, mais également dans la création musicale.

15 gammes majeures que l'on retrouve dans les partitions

 

En savoir + sur nos cours

Une gamme en quelques mots

Une gamme est une suite de notes dont les sons se situent dans la même tonalité. Cette suite de notes répond donc à une logique, et suit un mouvement descendant ou ascendant. Il existe différents types de gammes, mais dans la musique occidentale on utilise généralement 3 types de gammes :

  • Les gammes majeures
  • Les gammes mineures
  • Les gammes chromatiques

Chacune de ces gammes obéit à des règles précises et peut comporter des altérations à l’armature comme les dièses et les bémols.

Bien connaître les gammes majeures

Les gammes majeures sont généralement les premières que l’on étudie lorsque l’on suit des cours de musique ou que l’on apprend le solfège en autodidacte. Toutes les gammes majeures sont une succession de tons et demi-tons organisés de la manière suivante :

1 ton – 1 ton – ½ ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – ½ ton

Ainsi pour la gamme de do majeure, la plus connue, la suite de note est la suivante :

C-dur_notes

Do – ré- mi – fa- sol – la – si – do

Cette gamme ne possède aucune altération à la clé, car les tons et les ½ tons tombent « juste ».

En revanche pour la gamme de Ré majeur par exemple, pour respecter l’ordre des tons et des demi-tons il va falloir rajouter deux dièses à la clé, sur la note de Fa, pour obtenir ½ ton sur le 3e degré de la gamme et sur la note de Do afin d’avoir un ton sur le 7e degré.

gamme_reM

Ré – mi – Fa# - Sol – La – Si – Do#

 

Nouveau call-to-action 
Apprendre les gammes mineures

Contrairement aux gammes majeures, il existe plusieurs sortes de gammes mineures. Les gammes mineures suivent aussi une organisation définie pour chaque gamme.

- Les gammes mineures naturelles : 1 ton – ½ ton – 1 ton – 1 ton – ½ ton – 1 ton – 1 ton

- Les gammes mineures harmoniques : 1 ton – ½ ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton et ½ - ½ ton

- Les gammes mineures mélodiques ascendantes : 1 ton – ½ ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – ½ ton

- Les gammes mineures mélodiques descendantes : 1 ton – 1 ton – ½ ton – 1 ton – 1 ton – ½ ton – 1 ton

Pourquoi travailler ses gammes ?

Lorsque l’on débute le piano (ou la guitare d’ailleurs), les premières difficultés rencontrées sont l’indépendance et la coordination des deux mains et des dix doigts ! Jouer des gammes permet de délier les doigts, c’est-à-dire de les rendre indépendants entre eux et de leur faire gagner en agilité et en souplesse, ce qui permet d'obtenir un jeu plus fluide. Même lorsque l’on joue du piano depuis plusieurs années, selon sa pratique et les morceaux joués, tous les doigts ne sont pas forcément sollicités. Travailler les gammes sur le clavier permet d’acquérir et de conserver un certain doigté. Lors des premières leçons, l’apprentissage du passage du pouce à la montée et à la descente de la gamme est indispensable pour gagner de l’aisance. Prendre le temps de jouer quelques gammes avant de commencer à travailler des exercices spécifiques ou un morceau complexe constitue une bonne manière de s’échauffer les doigts.

Pour un travail efficace, entraînez-vous à varier les gammes et à les jouer sur des tempos différents. Noires et croches pour commencer, puis doubles-croches, croches pointées doubles, triolets, etc. Cela contribuera également à améliorer la maîtrise du rythme. Jouer des gammes, c’est aussi un excellent moyen de s’entraîner à faire les nuances qui donneront de la vie, de l’émotion et du relief aux morceaux. Jouez piano, fortissimo, puis main droite forte pendant que la main gauche joue pianissimo. Alterner les différentes nuances vous fera faire de gros progrès. De la même manière, il est possible de s’entraîner avec différents accents : notes piquées à la main droite et notes liées à la main gauche et vice versa.

Connaître les gammes est également un atout et une aide précieuse pour ceux qui n’ont pas l’oreille musicale suffisamment entraînée pour jouer un morceau à l’oreille ou composer. En connaissant les gammes mineures et majeures, il est plus facile de composer dans la tonalité choisie.

 
 

Tout savoir sur nos cours et nos tarifs

être rappelé par nos conceillers

Pour tout savoir

Découvrez Allegro Musique!

VOIR NOTRE SITE
Nouveau call-to-action
VOIR LES PROFESSEURS  PRES DE CHEZ MOI