Blog Allegro Musique

Tout savoir sur la musique à domicile

     
enfant cours de musique

Mon enfant ne veut plus prendre de cours de musique : que faire ?

Surtout ne pas hurler qu’avec tous les frais dépensés pour ses cours annuels, l’achat de son piano droit ou de son violon ¼ puis ½, il n’est pas question d’arrêter !

Votre enfant en veut plus prendre de cours de musique ? Le bon réflexe est déjà de voir toutes les raisons qui le bloquent – bonnes ou mauvaises selon vous – mais qui méritent le temps de la réflexion plutôt que le coup de sang !

Angoisse, ou prémonition souvent avant la Rentrée Scolaire ou juste courant du premier trimestre ? La plupart des parents sont confrontés à un florilège de sentences déjà bien éprouvées année après année : « j’en peux plus, ça me plait plus »… » Avec tous les cours qu’on a cette année, tu te rends pas compte »… sans oublier le cultissime : « Marie et Théo font du saxo dans la classe de M… c’est super tendance au moins ; moi, je suis out ! »,  et le très classique « le Prof peut pas me voir » !

Votre enfant est-il fatigué de la musique ou de l’instrument de musique ?

Les cours de l’an dernier étaient-ils mal adaptés à  son évolution ou avez-vous manqué une sonnette d’alarme lors de ses répétions à la maison ? Toutes les questions qu’il faut se poser si votre enfant ne veut plus prendre de cours de musique :

L’âge et le nombre d’heures consacrées à l’apprentissage :

S’il se bute vers 7/8 ans alors qu’il pratique déjà depuis l’âge de 4 ans, mieux vaut faire un « pow-wow » en règle avec son professeur : pression trop forte, instrument mal adapté physiquement et qu’il peine à prendre en mains …- pour les questions d’ordre physique, pratique – En ce qui concerne sa motivation, et seulement si des dons particuliers pour l’instrument se sont révélés tôt, prenez le temps de discuter avec lui/elle, pour déceler s’il n’a pas été détourné par des réflexions extérieures, entendu à votre insu des commentaires sur sa façon de jouer.

Lui proposer d’arrêter le soulage ? Il y a un problème à résoudre au fur et à mesure des semaines : ne brusquez rien et enquêtez discrètement. N'oubliez pas que rien n'est définitif. Il est parfois nécessaire de faire une petite pause pour mieux reprendre par la suite !

Suggérez d’étudier sur des mélodies tout à fait inédites où l’intérêt sera modernisé et renouvelé : n’hésitez pas ! Un tube tendance de « The Voice » remplaçant une sonate baroque de Mozart peut percer l’abcès en quelques heures !  

Pré-ado ou ado : il veut tout arrêter ou changer d’instrument de musique

Soit il a commencé tôt et veut tout lâcher, – il vous a sorti cela crûment au beau milieu du déjeuner familial au resto de la plage : votre banana split est resté intact !  -  soit il s’y est mis l’an dernier et n’a pas trouvé sa véritable motivation :  pas de panique !

S’il est un quasi pro et que vous envisagiez, avec son accord, de l’orienter vers une formation supérieure en musique, il est temps, bien sûr de s’en expliquer avec lui avec sincérité : la décision est plus facile à interpréter, décortiquer et approfondir qu’avec un plus petit, car votre ado a déjà, très certainement, son idée derrière la tête mais peine à vous la confier par peur de vous décevoir ;  il peut aussi être tenté secrètement par une autre voie découverte à votre insu, et qu’il considère à ce jour comme plus importante voire incontournable pour lui, au moment où il vous en parle.

Dialoguez, découvrez, jouez l’ouverture à tout prix ! Mieux vaut savoir tout de suite quel est le grain de sable qui enraye soudain une mécanique jusque là harmonieuse :

Si le classicisme ambiant le rebute carrément et qu’il souhaite se consacrer à des liens de connexion propres à son âge, laissez le faire, voire accompagnez-le dans son projet pour désamorcer la tension ! Lui forcer la main, hostile face à sa partition, ne servira à rien s’il veut se défouler via un sport spécifique, tester une autre voie artistique – théâtre,  fondation d’un groupe avec des copains -  donnez-lui du champ d’action : vous saurez très vite – lui aussi - en quelques semaines, si cette soudaine attirance lui procure toutes les satisfactions qu’il en attend ou s’il reviendra au contraire à ses premières amours : ses cours, son instrument, et au final une forme de retrouvailles avec, l’impression de rentrer «  à la maison » après avoir pris un bon bol d’air !

Retrouver le goût d'apprendre à jouer

Tous les parents, à quelques rares exceptions, sont confrontés un jour ou l’autre à « la page blanche du Musicien » surtout s’il a moins de 15 ans : offrez-lui le temps et l’envie de retrouver le Feu Sacré ! N'hésitez pas à lui redonner goût à la musique en enrichissant ses connaissances et en lui faisant découvrir toutes les possibilités qu'offrent les différents instruments et les différents styles musicaux.

Je veux initier mon enfant à la musique

Previous Next

Recevez chaque semaine nos meilleurs articles

     

Recevez chaque semaine nos meilleurs articles !

Documentation
 

Recevez immédiatement notre documentation et nos tarifs

Etre rappelé
par nos
conseillers >