Le Blog d'Allegro Musique

Tous nos conseils pour apprendre la musique...
     
cours chant enfant

À partir de quel âge faire prendre des cours de chant à mon enfant ?

Tout comme les mathématiques, le chant s’apprend, bien sûr, et a des règles aussi fondamentales que les théorèmes ou la géométrie, mais surtout, il ne s’apprend pas en solitaire, mais en cours et s’envisage comme un atout bien-être et non une épreuve de force!

Le Chant : un lien de partage naturel et de socialisation chaleureux 

Tout parent soucieux de donner les meilleurs choix d’ouverture au monde à son enfant cherchera à l’initier à l’art du chant  - chorale notamment – dès ses jeunes années, à partir de 5 à 6 ans, le plus souvent avec un professeur particulier.

Enfant timide ou introverti qui peine à exprimer ses ressentis, ou personnalités ouvertes aux sonorités engageantes qui demandent à être canalisées, faire prendre des cours de chant à votre enfant idéalement entre 5 et 7 ans est un facteur d’évolution et d’intégration sociale idéal pour lui offrir un échange spontané en prise directe avec les autres.

Pour certains parents, et selon la connaissance intime de la tonalité de base de son Petit Bout – tessiture de soprano 1 et 2 pour la plupart -  on encouragera tôt – mais pas trop -  l’apprentissage des premières règles de base et techniques vocales pour aider son enfant à capturer l’essentiel d’une mélodie selon les bonnes méthodes, afin qu’il progresse au fil de ses cours de musique et se sente à l’aise, évolue, se perfectionne au fils des mois et des années.

Privilégier l'objectif de l'épanouissement personnel

Attention aux parents qui croient leur Tout-Petit prédestiné à une carrière de soliste ou programmé pour passer des concours prestigieux : Danger ! Initier un enfant au chant en lui enseignant la technique vocale de base a pour finalité d’offrir de la plénitude, d’éveiller une passion, un potentiel, et lui en faire apprécier la sensation bienfaisante de s'exprimer en chantant. L’objectif parental ambitieux du « Petit-Roi » pourrait être dévastateur si trop pesant et intrusif, que la promesse au fond de la gorge soit présente ou pas !  L’éveil au chant doit être un gage de bien-être, une découverte de soi, du pouvoir de sa respiration, et une compétition vocale sympathique avec d’autres voix : Faire Chorale prend alors tout son sens !

L'importance du soutien familial

L’environnement, la sphère familiale sont des facteurs importants  pour « prendre la température » de base de votre potentiel Placido Domingo ou de votre future Callas ! Livré à sa seule intuition, se sentant différent ou parfois ignorant de ses propres capacités dans un environnement où « chanter pour un rien » n’est pas de mise, le lien avec le groupe sera alors une évidence nécessaire pour ouvrir le champ du silence et pousser à la chansonnette sur scène ou pour un oui ou pour un non ! D’autres, baignant dans l’ambiance musicale depuis leur naissance ou dans un climat propice à l’extériorisation des sentiments et l'interprétation, seront plus aisément orientés, repérés, guidés :

Écoute et essais attentifs, répétitifs, de la tessiture, évaluation du caractère de l’enfant, de ses facilités/difficultés à exploiter son potentiel – chante-t-il bien, juste, faux, à l’heure où il se bat encore avec son alphabet ?– sont des étapes essentielles dès l’inscription au cours de chant classique.  Comment, dès les premiers cours qui représentent des moments-clés de l’apprentissage au chant, tester et apprivoiser cette tessiture encore fragile et pure visant à déterminer l’étoffe d’un soliste – voix blanche, pure – ou voix intégrante de chœur ?

L’esprit choral est, dès les premières années de l’enfant, un puissant atout pour équilibrer le balancier d’une voix qui peut hésiter, se casser, dériver : on place alors l’enfant «  en colonnes »  entre deux voix formées et à la tonalité parfaite pour ajuster l’écoute de l’oreille, l’inciter à réguler son chant de soi-même, percevant la différence sonore qui choquera son ouïe.

Les exercices de respiration

Les exercices de respiration, pour canaliser et rythmer à la bonne cadence, des voix qui sortent souvent spontanément à contretemps ou dans un tempo désorganisé, représentent une fonction importante et nécessitent une certaine méthode – pas toujours appréciée au tout début ! - dans la mise en place d’un élan vocal mieux maîtrisé, de l'acquisition de technique et l’enfant peut alors se sentir à la fois plus fort – physiquement – et plus à son aise – psychologiquement - pour se comparer et s’accorder aux voix qui l’entourent.-  

En savoir + sur les cours de chant

Général

Previous Next

Recevez chaque semaine nos meilleurs articles

     

Recevez chaque semaine nos meilleurs articles !

Documentation
 

Recevez immédiatement notre documentation et nos tarifs

Etre rappelé
par nos
conseillers >

Nos derniers articles