15 violons parmi les plus précieux du monde

Allegro Musique - cours de musique à domicile

CONTACTEZ-NOUS

15 violons parmi les plus précieux du monde ...

Aujourd’hui, presque tous les violons les plus précieux du monde sont l’œuvre de deux luthiers d’exception : Antonio Stradivari, à la renommée mondiale et le plus discret, mais non moins talentueux, Bartolomeo Giuseppe Antonio Guarneri del Gesù. Contemporains et rivaux, les deux hommes sont considérés comme les meilleurs luthiers du monde ! Ce n’est pas donc pas une grande surprise de voir leurs chefs-d’œuvre, datant de plus de 300 ans, se disputer à coup de plusieurs millions d’euros…

15 violons parmi les_plus_precieux

Source : https://pixabay.com/fr/photos/orchestre-symphonie-stade-ex%C3%A9cution-2098877/

9 modèles d’Antonio Stradivari

Au fil des siècles, les Stradivarius restent, encore et toujours, symbole d’excellence. Créées par l’artiste entre 1697 et 1729, ses plus belles œuvres figurent au tableau des violons les plus précieux du monde, même si les puristes distinguent l’âge d’or de l’âge de la maturité pour certaines de ses créations…

1697. Le « Molitor »

Conçu en 1697, il appartient en tout premier lieu à Juliette Récamier (femme de lettres qui, entre le Directoire et la monarchie de Juillet, accueillait les personnages en vue de Paris), puis Molitor en 1804 (musicien) jusqu’à la Première Guerre mondiale. Depuis, il en gardera le nom, mais ne cessera de changer de mains. Depuis sa mise en enchères en 2010, le précieux objet est à Anne Akiko Meyers, remporté pour la somme de 3,6 millions de dollars.

1699. Le « Lady Tennant-Lafont »

L’histoire du Lady Tennant-Lafont débute en 1699 : le violoniste Charles Philippe Lafont en est le premier propriétaire, avant de le céder à un homme d’affaires écossais, Sir Charles Tennant en 1900. Ce dernier en fera cadeau à son épouse, violoniste amateur. En 2015, la Stradivari Society of Chicago l’achète pour 1,5 million d’euros et le prête à différents artistes.

1705. Le « Baron von der Leyen »

Ce célèbre violon doit son nom au Baron Friedrich Henrich von Friedrich von der Leyen, un marchand de textile allemand, qui en possédait déjà deux autres modèles. Là encore, il change de propriétaires, pour aboutir entre les mains d’un acheteur anonyme, en 2012, pour la somme de près de 2 millions d’euros.

1709. Le « Hammer »

Aujourd’hui, ce violon d’exception doit son nom au collectionneur suédois Christian Hammer dont il fut l’heureux propriétaire. Longtemps prêté à la violoniste japonaise Kyoko Takezawa, il a été vendu en 2006 lors d’une vente aux enchères chez Christies à New York pour la somme de 3,54 millions de dollars.

1716. Le « Messie »

Resté dans l’atelier jusqu’à la mort d’Antonio Stradivari, il est en parfait état de conservation. Détenu et exposé au musée Ashmolean d’Oxford, en Angleterre, il n’a pratiquement pas été utilisé tout au long de sa vie. Estimée à plus de 20 millions de dollars, sa valeur s’explique par son état et sa construction pendant l’âge d’or du luthier.

1719. Le « Macdonald »

Donnant son nom au baron MacDonald qui l’acheta en 1820, ce violon a été estimé au prix de 45 millions de dollars, dans le cadre d’une vente aux enchères prévue le 26 juin 2014 chez Sotheby’s à Paris. S’il est bien l’unique représentant de l’âge d’or d’Antonio Stradivari, qu’il est particulièrement bien conservé, il n’a pas trouvé acquéreur à cette occasion…

Cherche professeur de violon à domicile

1720. Le « Red Violin »

Pour une fois, le nom du violon n’est pas le reflet d’un propriétaire passé, mais celui de la teinte unique de l’instrument (rouge vif). Après Joseph Joachim, il disparaît des radars pendant près de 200 ans, avant de renaître entre les doigts de Lili van Mendelsshon dans les années 30. En 1990, la famille Pitcairn l’achète 902 000 livres sterling (un record, à l’époque) et le confie à Élisabeth, qui se produit toujours avec ce magnifique instrument.

1721. Le « Lady Blunt »

Ce célèbre violon doit son nom à une de ses propriétaires : la petite fille du poète britannique Lord Byron, Lady Anne Blunt. Depuis, l’instrument est passé de collectionneur en collectionneur : c’est qui explique qu’il soit en excellent état, puisqu’il est l’un des rares à posséder encore son manche d’origine. En 2008, la vente du Stradivarius le mieux préservé s’est élevée à la somme de 15,9 millions de dollars.

1729. Le « Solomon ex-Lambert »

Conçu pendant sa période de maturité, le violon doit son surnom à deux de ses propriétaires : la violoniste britannique Dorothy Mary Murray Lambert, célèbre dans les années 20 et 30, ainsi qu’un entrepreneur américain Seymour Solomon. En 2007, l’instrument s’est acheté plus de 2 millions d’euros, même s’il ne figure pas parmi les modèles créés pendant l’âge d’or d’Antonio Stradivari.

 

Modèles_de_violons_les_plus_précieux_au_monde

Source : https://pixabay.com/fr/photos/macro-fermer-violon-orchestre-web-1053612/

6 modèles de Guarneri del Gesù

Grand rival d’Antonio Stradivari, Bartolomeo Giuseppe Antonio Guarneri a vécu toute sa vie à Crémone, entre 1698 et 1744. Plus connu sous le diminutif, del Gesù, il a produit des violons de qualité équivalente aux Stradivarius, tout en leur conférant un style propre, quelque peu éloigné de ceux de la famille Guarneri : ses œuvres sont identifiables par le monogramme I.H.S qu’il a utilisé à partir de 1731.

1725. Le « Folinari »

Le Folinari est un instrument conçu à l’aube de la carrière du célèbre luthier. Cette rareté a visiblement justifié le prix de 1,8 million d’euros, déboursé par un acheteur anonyme en 2012. Sinon, l’histoire de ce violon reste un secret entre sa conception, en 1725 et sa découverte dans les années 90 en Italie.

1735. Le « Mary Portman »

Fabriqué en 1735, le violon tient son nom d’une aristocrate anglaise qui en fut la propriétaire tout au long du XXe siècle, Mary Isabel Portman. Aujourd’hui, l’instrument de Guarneri Del Gesù est estimé à 10 millions de dollars.

1741. Le « Vieuxtemps »

Surnommé « Vieuxtemps », ce violon est également marqué par un ancien propriétaire, le violoniste et compositeur Henry Vieuxtemps. Longtemps détenu par la maison J & A Beare, il a été acheté en janvier 2013 : si le montant n’a pas été révélé officiellement, les vendeurs ont évoqué une somme supérieure à 15,9 millions de dollars.

Voir les profs près de chez vous

1741. Le « ex-Carrodus »

Décrit comme l’un des meilleurs violons du luthier, ce violon doit son nom au violoniste Jhon Tiplady Carrodus. Comme le Lord Wilson, il est aujourd’hui détenu par le collectionneur David L Fulton pour une valeur estimée à 10 millions de dollars.

1742. « Lord Wilton »

Conçu en 1742, le violon « Lord Wilton » a résonné aux sons du violoniste Yehudi Menuhin, de 1978 jusqu’à son décès en 1999. Ensuite, l’instrument a été vendu à un collectionneur, David L Fulton, pour la somme de 6 millions de dollars. À noter qu’il doit son nom au musicien Seymour John, 4e Lord Wilton, l’ayant appartenu au cours du XIXème siècle.

1741. Le « ex-Kochanski »

Là encore, le nom du violon n’échappe pas à la règle de faire la mention d’anciens propriétaires, à l’image du virtuose polonais Paul Kochanski. Très bien conservé, il a longtemps appartenu à Aaron Rosand (50 ans) qui l’a revendu à un homme d’affaires russe pour la somme de 10 millions de dollars.

Une mention spéciale au violon « Dorothy DeLay », conçu par le luthier italien Guadagnini (1711 – 1786) qui figure parmi les violons les plus précieux au monde, sans pour autant appartenir aux deux plus grands artistes de cette époque. Devant son nom à son ancienne propriétaire, la violoniste Dorothy Delay, il fut racheté en 2013, à près d’un million d’euros, à l’occasion d’une vente organisée par Tarisio.

Sources : https://www.francemusique.fr/actualite-musicale/top-10-des-violons-les-plus-chers-du-monde-289

https://www.guillaume-kessler.fr/les-violons-les-plus-chers

https://palomavaleva.com/les-violons-les-plus-chers-du-monde/

Recevez immédiatement notre documentation pour tout savoir sur nos cours et nos tarifs

Remplissez ce court formulaire et recevez gratuitement, sans engagement et en quelques secondes toutes les informations dont vous avez besoin.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à vous informer sur nos offres. Allegro Musique est le seul destinataire de ces informations. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à cnil@allegromusique.fr.

être rappelé par nos conceillers

Pour tout savoir

Découvrez Allegro Musique!

VOIR NOTRE SITE
Nouveau call-to-action
VOIR LES PROFESSEURS  PRES DE CHEZ MOI