Voix de tête : la trouver et la travailler

Allegro Musique - cours de musique à domicile

CONTACTEZ-NOUS

Voix de tête : la trouver et la travailler ...

Souvent évoquée, plus rarement comprise, la voix de tête souffre de préjugés bien injustifiés. Certains l'estiment trop criarde, d'autres la classent exclusivement dans le registre lyrique, tandis que les derniers la confondent avec la voix de sifflet. Pourtant, cette technique de chant universelle permet l'accès aux notes aiguës dans tous les registres, de façon naturelle et agréable pour l'oreille. Suivez le guide pour comprendre d'où vient cette voix, comment se l'approprier et comment la travailler sans blesser les cordes vocales.

Définir la voix de tête, un terrain controversé


Voix de tête - Allegro Musique

La raison pour laquelle il est si difficile de trouver des informations claires à ce sujet, c'est qu'il existe au sein même des professionnels de chant des divergences d'opinion. Qualifiée tour à tour de technique, de timbre, de disposition physique, ou de registre, elle réunit néanmoins les critiques autour d'une idée commune : la voix de tête s'utilise pour atteindre facilement les notes les plus aiguës des capacités vocales du chanteur.

Du côté de la gorge, la disposition des organes pharyngés diffère selon les notes, mais également selon la technique pure. En effet, un chanteur peut très bien sortir des notes très aiguës en poussant sur sa voix de poitrine. Quelle différence y a-t-il alors entre voix de poitrine et voix de tête ?

En savoir + sur nos cours et nos tarifs

Que se passe-t-il lors du chant en voix de poitrine ?

La voix de poitrine est celle majoritairement utilisée pour parler -à moins que vous ne soyez en doublage pour Mickey Mouse, auquel cas la voix de tête sera de rigueur ! Elle ne demande aucun effort au niveau de la gorge et se fatigue peu. Vous l'utilisez pour chanter dans votre tessiture, c'est-à-dire tout au long de l'amplitude des notes dans lesquelles vous êtes parfaitement à l'aise.
Lors du chant en voix de poitrine, les cordes vocales se contractent normalement, modulant le filet d'air qui passe entre les muscles du larynx et produit la note souhaitée. Ce mécanisme se met automatiquement en place lorsque vous êtes confronté à un registre connu et confortable. La voix de poitrine se maîtrise aisément, elle donne rarement lieu à des "couacs" ou fausses notes.

Que se passe-t-il lors du chant en voix de tête ?

Lorsque vous passez en voix de tête, des changements s'opèrent au niveau du larynx. C'est à ce niveau que les vibrations ont lieu dès lors que vous émettez un son, c'est donc à cet endroit que la modification est la plus flagrante -et non dans la tête, bien que la résonance atteigne le haut du crâne. Le cartilage thyroïdien bascule vers l'avant, permettant un étirement prononcé des cordes vocales. Ces dernières s'affinent et s'allongent. Plus la note est aiguë, plus les plis vocaux s'étirent. L'air passe ainsi entre eux et provoque cette sonorité légère, moins puissante que la voix de poitrine mais plus souple.
Les cordes étirées sont certes malléables, mais ce caractère les rend également susceptibles de créer des vibrations sans que le chanteur parvienne à les contrôler. C'est ce qui arrive lorsque l'entraînement n'est pas régulier, ou que la voix est poussée et forcée, donnant naissance à des notes disgracieuses qui terrifient les apprentis chanteurs. Nul lieu de s'inquiéter cependant, l'habitude permet d'apprivoiser cette nouvelle configuration pharyngée et de la maîtriser au même titre que la voix de poitrine.

Comment placer la voix de tête ?


Travailler sa voix de tête

Classification des quatre types de voix

Bien qu'ici encore, il y ait lieu à débat, la théorie du chant repère et définit quatre types de techniques utilisées pour modifier l'aspect d'une voix.

  • La friture : grave, rocailleuse, elle se retrouve notamment dans le metal sur des notes très basses
  • La voix de poitrine : la plus commune, puissante et riche, elle est utilisée en parler et en chant pour les hommes
  • La voix de tête : légère, elle monte facilement dans les aigus et correspond à la majorité des chanteuses qui l'utilisent intuitivement
  • La voix de sifflet : claire, puissante, elle grimpe haut dans les aigus, comme un cri d'effroi

Sans surprise, les voix de tête et de poitrine composent l'essentiel du répertoire lyrique et des chansons de variété.
Qu'en est-il de la voix de fausset ? Celle-ci désigne la voix de tête utilisée par les hommes qui souhaitent chanter dans des registres élevés, les contre-ténors par exemple.
Enfin, la voix mixte reprend la voix de poitrine avec une technique spécialement conçue pour pouvoir atteindre des notes aiguës avec la même puissance. Eugène Crosti, baryton du XIXème siècle qui a beaucoup écrit sur la voix, l'appelle aussi voix palatale.

Nouveau call-to-action

Le "whoping" : un exercice pour mieux entendre sa voix de tête

Vous avez du mal à percevoir la nuance entre les différents types de voix ? Essayez de pratiquer cet exercice, en prêtant une attention particulière au son émis, et à la disposition prise par les organes concernés : bouche, langue, palais, larynx, thorax.
Debout, jambes détendues, épaules basses, vous inspirez par le ventre. Vous allez ensuite produire un son enthousiaste, qui doit ressembler à une exclamation de joie ou de surprise, avec le mot "wou". Attention à ne pas expirer d'air en produisant un "h" à l'anglaise, vous devez prononcer le "w" comme dans "wonderful". Percevez-vous l'intensité et l'aisance des notes produites ? Votre voix grimpe facilement dans les aigus et redescend sur la même poussée.

Le "whoping" permet de prendre en compte la différence qui se produit entre cette technique et votre voix de poitrine habituelle. Concentrez-vous sur un élément, les lèvres par exemple, lorsque vous chantez "wou". Essayez ensuite de chanter un passage d'un morceau que vous aimeriez chanter en voix de tête. Que remarquez-vous ? Vos lèvres sont-elles également fermées, en forme de rond ? Si ce n'est pas le cas, voici un élément que vous pouvez modifier.
Petit à petit, en concentrant votre attention sur la bouche, le palais, la gorge, vous pourrez modifier chaque organe de façon à ce qu'il se positionne correctement. Votre progression sera bien sûr beaucoup plus rapide avec l'aide d'un professeur particulier de chant, qui en plus de vous aider à bien placer votre voix, vous prodiguera de nombreux conseils pour vous améliorer. Si vous cherchez un professeur de chant à domicile dans votre région, Allegro Musique dispose d'un répertoire très large de professionnels qualifiés qui pourront vous accompagner.

Travailler sa voix de tête pour progresser


Travailler sa voix de tête pour progresser

Pourquoi est-il important d'utiliser la voix de tête ?

Une certaine défiance se crée de la part des artistes de variété envers la voix de tête. Peur de sonner trop lyrique, de s'abîmer les cordes vocales, ou de déraper dans les aigus ? La plupart de ces craintes sont infondées, pires, elles risquent de se réaliser si vous persistez à chanter uniquement en voix de poitrine dans les aigus.
En effet, si les cordes vocales ne sont pas étirées et correctement positionnées, vous devrez forcer pour escalader les arpèges, au risque de les détériorer sérieusement. De plus, la voix poussée à l'extrême se fatigue vite, et déraille facilement lorsque le contrôle n'est plus opérationnel.

Comment savoir lorsqu'il faut utiliser la voix de tête ? Parlez ou chantez comme à l'habitude, en augmentant la hauteur des notes, en faisant des gammes par exemple. À partir du moment où la voix casse, le son ne sort plus, vous devez passer en voix de tête. Ce mécanisme se met parfois en place de lui-même, sinon, il vous faudra pratiquer afin de le rendre plus naturel et de créer une progression fluide entre notes basses et notes aiguës.

Exercices pratiques pour s’entraîner à chanter en voix de tête

Avant tout travail de la voix, n'oubliez pas de vous échauffer suffisamment. Les exercices qui travaillent la voix de tête s'orientent sur l'ouverture du visage et la montée du palais mou.

  • Bâillez fortement, en focalisant votre attention sur le palais mou (situé à l'arrière de la bouche). Baillez ensuite la bouche fermée, tout en ressentant l'effet produit sur cette partie. En voix de tête, vous devez pouvoir retrouver ce phénomène.
  • Le sourire : chantez en souriant. Cela semble presque trop simple, et pourtant, le fait de sourire va ouvrir votre visage, remonter vos pommettes et vous placer dans la bonne disposition. Le maître mot étant la détente, ne crispez surtout pas les muscles faciaux, souriez de façon naturelle.
  • Sentez une fleur : imaginez que vous tenez une fleur odorante et voulez en sentir les effluves. Votre nez s'ouvre, votre palais se soulève, la disposition parfaite pour la voix de tête se met en place.
  • La respiration en position allongée sur le dos vous donne un bon aperçu du type de respiration souhaitée en chant. Le ventre se soulève et s'abaisse tandis que le thorax et la gorge se détendent profondément. Essayez de reproduire cette respiration debout, en cherchant à libérer votre gorge de toute tension.
  • Le papillon : la voix de tête est légère, pour l'exercer vous devez vous sentir aussi aérien et détaché qu'un papillon. Gardez cette image en mémoire lorsque vous chantez, notamment dans les aigus, et laissez votre voix s'envoler avec grâce sans jamais forcer.

Voir les profs près de chez vous

La voix, un instrument prodigieux mais fragile


Voix: Instrument fragile

Chanter a de tout temps fasciné la société humaine. Dès le plus jeune âge, les enfants s'amusent à babiller pour apprivoiser leur voix et s'exprimer. Si la voix possède bon nombre d'ennemis, tels que la cigarette et l'alcool, elle compte également sur des recommandations universelles qui permettent de l'entretenir.

S'échauffer pour chanter en voix de tête

Vous l'aurez bien compris, la voix de tête cherche à atteindre des notes aiguës inaccessibles pour la voix parlée. C'est un travail exigeant et fatigant, qui doit s'effectuer toujours avec douceur. Avant de commencer la pratique du morceau, préparez votre voix de la façon suivante.

  • Hydratez-vous suffisamment, évitez de consommer de l’alcool qui dessèche les muqueuses
  • Stimulez votre visage avec des massages et des grimaces
  • Échauffez également tout votre corps et relaxez vos épaules, votre tête
  • Commencez sur des arpèges en humming (lèvres serrées, le son n'est pas parlé)
  • Poursuivez les arpèges sur des voyelles, puis sur des consonnes
  • Imitez le son d'une sirène de pompier en montant et descendant des aigus aux graves, sans modifier le volume sonore, en imaginant le son qui monte vers le haut du crâne puis redescend vers le thorax
  • Chantez les aigus d'abord à faible puissance, puis après 30 minutes d'échauffement, cherchez à monter plus haut sans jamais forcer

Des voix de tête connues chez les chanteurs

Dans le registre lyrique, la plupart des chanteuses maîtrisent la voix de tête. C'est particulièrement remarquable pour les sopranos coloratures, dont l'agilité et la précision des notes servent les grands airs d'opéra, comme Nathalie Dessay pour la Flûte Enchantée.

 

Les chanteurs lyriques privilégient quant à eux une voix de poitrine, plus puissante, mais Philippe Jaroussky réalise par exemple des performances dignes d'une mezzo-soprano grâce à sa voix de tête, alors qu'il possède une voix de poitrine de baryton.

 

Dans un registre plus populaire, le chanteur de Muse Matthew Bellamy intègre à ses prestations des envolées quasi lyriques, tandis que Prince ou Pharrel Williams recourent eux aussi à la voix de tête afin de diversifier leur timbre. L'artiste franco-libanais Mika en a d'ailleurs fait sa touche particulière.

 

Aller plus loin : travailler sa voix sur tous les registres

Lorsque vous maîtrisez la voix de tête, il devient intéressant de travailler plus en profondeur l'accès aux notes aiguës afin de leur apporter puissance et justesse. Vous allez alors vous orienter vers la voix mixte. Sachez que cette technique fonctionne aussi à l'inverse, en utilisant la voix de tête pour atteindre des notes graves tout en leur conférant une lourdeur moindre.

Gagner en puissance vocale constitue une autre étape importante pour les chanteurs, notamment dans le registre lyrique pour lequel les micros sont proscrits. En travaillant à la fois dans les aigus et dans les graves, vous élargirez votre tessiture et pourrez interpréter une grande variété de morceaux. En revanche, il est préférable de d'abord bien maîtriser sa voix dans les médiums avant de s'essayer à des acrobaties plus périlleuses. La justesse de l'oreille s'acquiert à force d'entraînement, et demeure essentielle, car plus les notes sont éloignées du spectre de la parole, plus elles risquent de heurter l'auditoire si leur placement n'est pas correct.

 

Recevez immédiatement notre documentation pour tout savoir sur nos cours et nos tarifs

Remplissez ce court formulaire et recevez gratuitement, sans engagement et en quelques secondes toutes les informations dont vous avez besoin.
Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à vous informer sur nos offres. Allegro Musique est le seul destinataire de ces informations. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à cnil@allegromusique.fr.
être rappelé par nos conceillers

Pour tout savoir

Découvrez Allegro Musique!

VOIR NOTRE SITE
Nouveau call-to-action
VOIR LES PROFESSEURS  PRES DE CHEZ MOI