Comment réussir une improvisation au piano ?

Allegro Musique - cours de musique à domicile

CONTACTEZ-NOUS

Comment réussir une improvisation au piano ? ...

Il y a souvent deux écoles en matière d'apprentissage du piano : ceux qui apprennent par la partition, et ceux qui apprennent par l'oreille. C'est ainsi que l'on pourrait différencier l'improvisation de l'interprétation d'un morceau déjà écrit. Pour autant, savoir improviser n'est pas qu'une question de son, et cette technique requiert un savoir théorique de base indispensable pour pouvoir jouer à plusieurs.

Le solfège est-il indispensable pour improviser au piano ?

 

piano-1655558__340
Source : Pixabay.com
 

Oui... et non ! Le solfège constitue l'ensemble des règles établies en musique pour noter et identifier. Or, légions sont les musiciens amateurs qui, sans pouvoir déchiffrer une seule note sur une partition, peuvent vous interpréter avec une justesse quasi parfaite le morceau de leur choix. Le solfège n'est pas indispensable pour se lancer dans l'improvisation, mais il reste essentiel de connaitre les principales notions de musique, notamment :

  • les accords et leurs renversements
  • les gammes majeures et mineures
  • le rythme binaire, et éventuellement ternaire
  • les nuances
  • les styles de musique au piano et leurs caractéristiques

Inutile de tout maîtriser d'emblée, mais gardez à l'esprit que plus vous approfondirez vos connaissances en la matière, plus vous gagnerez en vivacité et en beauté dans vos improvisations.

Pourquoi vouloir improviser au piano ?

Plusieurs raisons peuvent vous amener à vouloir jouer vos propres arrangements au piano. D'abord, l'improvisation fait partie intégrante de l'accompagnement au piano, que vous jouiez dans un groupe ou que vous souhaitiez suppléer une chanteuse. Le plaisir de partager la musique s'appuie notamment sur la capacité des musiciens à créer à partir d'une base, afin de provoquer une émulation collective parfois exaltante.

Mais l'improvisation sert également des desseins plus personnels, comme celui de vouloir inventer ses propres morceaux. La musique est source de créativité, et l'improvisation permet d'avoir les outils pour l'exprimer du mieux possible. Mélancolie, colère, joie ou tranquillité, tout est possible dès l'instant où vous maîtrisez votre instrument.

Enfin, savoir improviser au piano est tout simplement un excellent exercice pour jouer n'importe où, chez des amis ou dans une gare, lorsque vous n'avez pas vos partitions à portée de main. L'effort demandé pour improviser améliore aussi la compréhension de la musique globale, et vous aidera à retenir des morceaux par cœur sans trop d'effort en retenant les accords et la progression de la mélodie.

Cherche prof de piano à domicile

La grille d'accords, une base dans l'improvisation au piano

Prenez un morceau au choix, une symphonie de Mozart, une valse de Chopin, une ballade de Vianney ou un tango de Shakira. Qu'ont en commun ces titres très éclectiques ? Tous, sans exception, sont construits à partir d'une grille d'accords, c'est-à-dire d'un enchaînement d'accords joués par l'accompagnement, sur lesquels se pose la mélodie. Les morceaux les plus simples peuvent comporter seulement trois accords, mais les morceaux les plus complexes rivalisent de changements de tonalités. Si vous vous amusez à retrouver les accords de vos musiques préférées, vous constaterez toutefois que les enchaînements repris sont souvent similaires, ce qui facilite leur apprentissage.

Les accords d'une musique se définissent en partie selon la tonalité du morceau. Par exemple, un morceau en do majeur se joue avec les notes de la gamme de do majeur : do, ré, mi, fa, sol, la et si. Les accords choisis comprennent généralement ces notes-là, vous pourrez ainsi retrouver dans le morceau des accords de sol majeur (sol-si-ré), de fa majeur (fa-la-do), ou de la mineur (la-do-mi). Ces accords constituent une base sûre, idéale pour débuter l'improvisation. Par la suite, les accords s'enrichissent de septièmes, de renversements ou d'allitérations.

Inventer une mélodie d'improvisation au piano qui sonne juste

 

piano-801707__340
Source : Pixabay.com

 

En partant de la grille d'accords, comment improviser une mélodie sans risquer de faire des fausses notes ? Pour commencer facilement, cantonnez-vous aux notes de la gamme correspondant à la tonalité du morceau. Vous jouez en do majeur ? Concevez votre mélodie uniquement à partir des touches blanches.

Un autre repère peut vous aider à concevoir vos premières mélodies d'improvisation. Toujours sur l'exemple du morceau en do, imaginons que la grille d'accords soit la suivant : DO - SOL - DO - FA - DO. Lorsque vous jouez un accord, essayez de vous concentrer sur les notes de l'accord dans la mélodie. Cela pourrait donner sur l'accord de sol, une mélodie qui ferait sol - si - ré - sol. Ensuite, vous enrichissez peu à peu ces notes avec d'autres notes de la gamme de do, puis avec quelques notes rapidement jouées en-dehors de la gamme, etc.

Si vous prenez des cours particulier à domicile de piano, vous pouvez demander à votre professeur de jouer l'accompagnement, et vous entraîner à improviser des mélodies d'abord très simples, puis de plus en plus élaborées. Cette astuce fonctionne aussi sur les pianos numériques qui proposent des accompagnements préenregistrés, souvent liés à des thématiques comme le jazz, le folklore ou la samba.

Je m'inscris en quelques minutes

Instaurer une rythmique d'improvisation au piano

Vous arrivez à enchaîner vos accords et à improviser quelques notes à la main droite ? Il est temps de complexifier l'accompagnement de votre improvisation. La main gauche au piano donne le tempo, elle donne également souvent la couleur du morceau. Ainsi en blues, vous retrouverez beaucoup d'accords de septième en accompagnement.

Définissez le nombre de temps par mesure de votre improvisation. Généralement, il y en a 2, 3 ou 4 en binaire. Les mesures à deux temps correspondent bien aux marches, aux musiques traditionnelles ou courtes, très rythmées. La mesure à trois temps est typique de la valse, elle produit un rythme entraînant et dansant. Enfin la mesure à quatre temps, la plus récurrente, s'adapte à une grande variété de morceaux. Une fois ce découpage obtenu, à vous de définir la façon dont vous allez jouer les accords :

  • en arpèges (chaque note de l'accord à son tour)
  • plaqués (toutes les notes ensemble)
  • décomposés (note de base puis les deux autres notes ensemble par exemple)
  • renversés (les notes de l'accord sont jouées dans le désordre) etc.

Apporter de l'éclat à la mélodie improvisée avec des techniques virtuoses

Un mélodie très simple peut prendre un tout autre tour en s'étayant de quelques fioritures, qui apporteront au morceau une dimension plus aboutie. Lorsque vous maîtrisez les trilles et les grands intervalles au piano, n'hésitez pas à en enrichir votre improvisation, tout en restant modeste afin de conserver une mélodie bien audible et agréable à l'oreille.

Vous voici maintenant paré pour commencer à improviser sur vos premières grilles d'accords, et évoluer à votre rythme afin d'atteindre vos objectifs. Plus vous travaillerez votre jeu d'improvisation, plus vous aurez de plaisir à en faire !

Recevez immédiatement notre documentation pour tout savoir sur nos cours et nos tarifs

Remplissez ce court formulaire et recevez gratuitement, sans engagement et en quelques secondes toutes les informations dont vous avez besoin.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à vous informer sur nos offres. Allegro Musique est le seul destinataire de ces informations. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à cnil@allegromusique.fr.

être rappelé par nos conceillers

Pour tout savoir

Découvrez Allegro Musique!

VOIR NOTRE SITE
Nouveau call-to-action
VOIR LES PROFESSEURS  PRES DE CHEZ MOI