6 exercices pratiques de débutants pour délier ses doigts au piano

Allegro Musique - cours de musique à domicile

CONTACTEZ-NOUS

6 exercices pratiques de débutants pour délier ses doigts au piano ...

Les premiers cours de piano peuvent s’avérer particulièrement redoutables pour les doigts de la main. C’est à ce moment que vous constaterez combien vos annulaires et auriculaires éprouvent de difficultés à appuyer sur les touches, et à quel point votre main gauche se montre réticente à égaler la droite, ou inversement ! Heureusement, il n’y a pas de fatalité à ce niveau-là : vous pouvez progresser, quelles que soient votre anatomie et votre souplesse de base. Quelques exercices ne seront toutefois pas superflus pour offrir à vos doigts leur indépendance.

Qu’est-ce que c’est, délier ses doigts au piano ?

 

Les_exercies_incontournables_au_piano_pour_delier_les_doigts_

 

Ce verbe particulier fait référence au caractère dépendant des différents doigts. En effet, pour les néophytes, il est difficile de faire réagir chaque doigt à son tour, car les muscles sollicités par la flexion des articulations entraînent souvent ceux situés à proximité. En règle générale, les doigts habitués à réaliser des actions seuls se montrent relativement indépendants, l’index par exemple parvient sans problème à indiquer le chemin ou à faire défiler des pages sur écran tactile. Le pouce, esseulé à une extrémité de la paume, réagit également de façon positive aux exercices de dissociation. L’affaire se corse lorsque le majeur, l’annulaire et l’auriculaire sont amenés à jouer séparément. Essayez de plier l’un d’eux en gardant les autres biens tendus. Quelle surprise de voir que les doigts ne répondent pas à un ordre pourtant très clair dans votre tête !

La souplesse joue un rôle important dans la prise d’indépendance de chaque muscle. Plus ce dernier est souple, plus il est étiré et donc fin, moins il aura tendance à emporter dans son action les muscles adjacents. Cependant, il convient de garder des muscles suffisamment costauds et endurants dans la main pour pouvoir enchaîner rapidement des notes avec assez de force. Les hyperlaxes ne sont donc pas toujours favorisés pour la pratique instrumentale, d’autant plus qu’ils se montrent sujets aux blessures de type tendinite. Comme souvent, tout est une histoire d’équilibre.

En fonction des activités pratiquées par chaque pianiste en dehors des séances, les doigts présentent plus ou moins d’autonomie. Par exemple, une personne habituée à taper à l’ordinateur toute la journée a développé une précision et une force supplémentaires par rapport à celle qui travaille au contact des enfants. Cette dernière, cependant, aura sans doute un avantage sur l’aspect musical grâce aux nombreuses comptines apprises au cours de son métier ! L’essentiel est de connaitre ses propres difficultés pour pouvoir les travailler et les transformer en atouts, seul ou avec l'aide d'un professeur de cours particuliers à domicile de piano.

Les exercices incontournables au piano pour délier les doigts

Ces petits exercices peuvent être réalisés comme échauffement avant une séance, ou à n’importe quel autre moment de la journée. Plus vous pratiquerez, plus vous améliorerez l’écartement de vos doigts et leur autonomie. N’hésitez donc pas à pianoter sur une table, sur un siège de métro ou sur le bras de votre collègue (consentant évidemment).

Les répétitions de notes proches

 

Image à la une_ Exercices_de_debutants_pour_delier_ses_doigts_au_piano

 

Commencez par deux doigts posés sur deux notes adjacentes. Jouez-les chacune à leur tour, de façon régulière et pareillement audible. La constance du tempo prime toujours sur la rapidité, car elle contribue à l’harmonie générale du morceau. Une fois le tempo maîtrisé, vous pourrez bien sûr vous amuser à ralentir et accélérer au gré de la mélodie.

Changez de doigts, et continuez l’exercice sur deux autres notes. Procédez ainsi avec tous les doigts de la main, en insistant plus longuement sur ceux qui posent problème –à priori, annulaire et auriculaire, et main gauche pour les droitiers, bien que les gauchers ne se montrent pas toujours à l’aise avec leur main dominante sur le clavier.

Les répétitions de notes éloignées

De la même façon que dans le premier exercice, vous devez alterner deux notes avec deux doigts. Choisissez cette fois des doigts éloignés, comme le pouce et l’annulaire sur le do et le fa, ou le majeur et l’auriculaire sur le mi et le sol. La difficulté augmente sensiblement. Prenez votre temps et jouez lentement jusqu’à bien ressentir chaque note séparément.

Procédez ainsi avec les deux mains, d’abord séparées, puis ensemble si vous le souhaitez.

Les gammes, avec ou sans passage du pouce

Difficile d’y couper, à ces sacro-saintes gammes ! Et pour cause, elles apportent entre autres dextérité des doigts, sensibilité auditive et amélioration du rythme. Commencez par la « petite gamme », en posant votre pouce sur le do, et les autres doigts sur les notes blanches suivantes. Jouez tour à tour chaque doigt en montant, puis en redescendant, de plus en plus vite, mais toujours régulièrement.

L’exercice est maîtrisé ? Familiarisez-vous avec le passage du pouce pour travailler des gammes complètes. Pour améliorer la force des doigts, augmentez le volume sonore produit à chaque note. Pour développer la vitesse, entraînez-vous à effectuer des gammes à l’affilée très rapidement. Les mains ensemble, maintenant !

Les étirements pour gagner en souplesse

Tout le haut du corps est sollicité par le jeu au piano. Les étirements visent donc la nuque, les épaules, les bras et avant-bras, les poignets et les doigts. Plus spécifiquement pour ces derniers, étirez chacun d’entre eux indépendamment des autres jusqu’à ressentir une tension non douloureuse. Après une séance intense, la pratique des étirements détend les muscles qui ont tendance à se contracter trop fort et prévient les courbatures ou les blessures.

Une méthode de piano qui délie les doigts

« Le Jeune Pianiste Virtuose » de Hanon fait partie des méthodes de piano traditionnellement empruntées pour apprendre la technique aux jeunes débutants. Si vous savez lire les portées sans problème, vous pouvez vous inspirer des nombreux exercices proposés dans l’ouvrage, qui visent à faire acquérir au jeune musicien une bonne indépendance digitale.

Évitez de rester exclusivement dans du travail mécanique, en répétant inlassablement les mêmes exercices. Varier les stimulations et les axes d’entraînement reste un bon moyen de progresser tout en transmettant de l'émotion indissociable du piano.

Taper au clavier, jouer sur son téléphone, tricoter pour mieux jouer du piano ?

De manière générale, plus vous utilisez vos doigts au quotidien, plus ils se montreront aptes à développer de nouvelles capacités au piano. Avec l’avènement des ordinateurs, rares sont ceux qui ne savent pas taper à l’ordinateur. Attention, taper avec les deux index ne favorisera nullement l’indépendance de vos auriculaires ! Pour bien travailler l’ensemble des muscles, vous pouvez apprendre les techniques qui utilisent tous les doigts pour taper au clavier. Bénéfice supplémentaire, vous gagnerez en vitesse de frappe.

Certaines applications ou jeux disponibles sur smartphone permettent de jouer du piano sur un clavier fictif. Leur utilisation n’améliore que passablement la dextérité, en revanche elles peuvent constituer un bon entrainement cérébral pour la rapidité de réaction, la mémorisation et l’oreille. Il existe même des applications qui aident à l’apprentissage du solfège, en proposant des lectures de notes et de rythmes.

Le tricot, la couture, le modelage ou le dessin sont autant d’activités créatives qui mettent en jeu la précision et l’imagination. Pour les plus jeunes, c’est un excellent biais qui leur permet d’appréhender la sensibilité des doigts de façon ludique, et d’exprimer leurs ressentis à travers l’art. Quant aux adultes, ils trouveront bien d'autres astuces pour apprendre plus vite le piano à n'importe quel âge.

Enfin, les magasins de musculation proposent des petits appareils qui servent à muscler la main et l’avant-bras. Discrets, ils s’emportent partout et nécessitent simplement une contraction et décontraction des doigts. Quelle que soit la méthode que vous choisissez pour délier vos doigts, n’oubliez pas que rien ne remplace la pratique. Jouez, autant que vous le voulez, et le progrès sera au rendez-vous.

 

Recevez immédiatement notre documentation pour tout savoir sur nos cours et nos tarifs

Remplissez ce court formulaire et recevez gratuitement, sans engagement et en quelques secondes toutes les informations dont vous avez besoin.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à vous informer sur nos offres. Allegro Musique est le seul destinataire de ces informations. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à cnil@allegromusique.fr.

être rappelé par nos conceillers

Pour tout savoir

Découvrez Allegro Musique!

VOIR NOTRE SITE
Nouveau call-to-action
VOIR LES PROFESSEURS  PRES DE CHEZ MOI